La direction générale ainsi que la présidence paritaire de l’opérateur de compétences Akto étaient présents à Mayotte du 30 mai au 1er juin 2022.

Abonnez-vous

Mayotte : 3 EDEC pour améliorer la professionnalisation des salariés

L’île de Mayotte est en proie à une double difficulté : un taux d’illettrisme particulièrement élevé conjugué à un manque d’appétence de la part des entreprises et salariés pour la formation professionnelle. L’opérateur de compétences AKTO, et l’Etat, espèrent corriger le tir avec trois projets d’engagement et développement de l’emploi et des compétences (EDEC) ciblant des secteurs économiques clés.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 11 juillet 2022.

« Le constat de départ est simple : nous avons un fort besoin de professionnalisation. A Mayotte, les entreprises ont besoin d’être accompagnées vers la montée en compétences des salariés. Ici, les niveaux de qualification sont très bas, même pour les métiers de base. Trouver un ouvrier qualifié, c’est compliqué. La majorité des TPE-PME (très petites entreprises - petites et moyennes entreprises) ne sont pas forcément tournées vers la formation, il y a un vrai problème d’appétence. » Par ces mots, El-Yamine Zakouana, directeur d’AKTO Mayotte, justifie le lancement de trois projets d’EDEC (engagement et développement de l’emploi et des compétences) conclus entre…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également