1er anniversaire de la loi avenir professionnel : les entreprises, face à un changement culturel (ANDRH)

Un an après le vote de la loi « Avenir professionnel », les entreprises sont encore en cours d’appropriation. « Cette réforme va dans le bon sens mais implique un changement de système. Il faut donc du temps pour qu’elle soit pleinement opérationnelle », confirme Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH).  

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 06 septembre 2019.

Pour les entreprises, la loi du 5 septembre 2018 sur la formation et l'apprentissage porte une transformation culturelle. La réforme modifie les règles de financement sur les fonds mutualisés, élargit la définition de l'action de formation, donne de nouvelles prérogatives aux branches professionnelles et libéralise l'apprentissage. Un an plus tard, les services des ressources humaines mesurent mieux les implications de ce que le gouvernement avait qualifié de « big bang ». Il a, en effet, fallu attendre les décrets, étudier de près les nouvelles opportunités et penser l'articulation possible entre les nouveaux dispositifs.   Écosystème en pleine transformation « Dire que…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également