7 000 prestataires et 300 000 sessions de formation référencés sur l’appli CPF (Michel Yahiel, Caisse des dépôts)

S’exprimant devant l’Association des journalistes de l’information sociale le 4 décembre, Michel Yahiel, directeur des retraites et de la solidarité de la Caisse des dépôts et des consignations (CDC), a fait un point sur le lancement de l’application mobile CPF (compte personnel de formation).

Par - Le 05 décembre 2019.

« L’appli sort assez haut dans les classements de nos fournisseurs d’accès. Sur la boutique en ligne d’Apple, l’occurrence MO pour Mon compte formation arrive en tête », s’est-il réjoui.

L’application référence à ce jour « à peu près 300 000 sessions de formation. En une nuit, nous sommes passés de 250 000 à 300 000 », a-t-il précisé.

7 000 OF

Côté prestataires, 7 000 organismes de formation sont référencés. « Leur nombre va continuer à augmenter. Sur la base des 10 000 principaux organismes qui constituent la place de marché, nous pouvons donc considérer que 70 % de l’offre de formation est déjà disponible », a poursuivi Michel Yahiel.

« D’ici à la fin du premier semestre, l’application prendra en charge la gestion des abondements provenant de Pôle emploi, des Conseils régionaux et de l’État », a-t-il précisé.

Au sein de la Caisse des dépôts, 150 personnes ont travaillé au lancement de « Mon compte formation », aussi bien sur le site Internet que sur l’application mobile, pendant 18 mois. « Comme toute appli, elle va connaître des évolutions très fréquentes liées à la nécessité de procéder à des améliorations, conformément aux remontées des usagers. En particulier sur le fonctionnement du moteur de recherche », fait valoir le directeur des retraites et de la solidarité de la CDC.

Décollage réussi

Comme rappelé par Michel Yahiel, l’exécutif avait confié la gestion du CPF dès sa création, en 2015, alors que ce dernier était libellé en heures, et non en euros comme depuis la promulgation de la loi du 5 septembre 2018. « La deuxième version de ce CPF est la traduction de la loi. La fusée a décollé, tout va bien, c’est suffisamment rare pour être souligné », a souligné l’ancien conseiller social de François Hollande.

Centre Inffo vous conseille également