Artisanat : prévenir les risques professionnels des apprentis grâce à la conduite accompagnée

Par - Le 20 juillet 2010.

L’UPA (Union professionnelle artisanale) et ses trois confédérations que sont la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), la Cnams (Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers et des Services) et la CGAD (Confédération générale de l’alimentation en détail), ont signé le 8 juillet dernier une convention cadre de partenariat avec la Délégation interministérielle à la sécurité routière et la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, destinée à prévenir le risque routier professionnel lors des missions professionnelles et de trajets domicile-travail. Cette convention a également comme objectif de favoriser la mobilité et l’employabilité des apprentis et d’optimiser la relation entre le maître d’apprentissage et l’apprenti.

C’est la raison pour laquelles le texte prévoit un dispositif destiné à développer des modules de formation théorique, pratique et complémentaire à destination des jeunes apprentis, sur la base d’un partenariat entre une école de conduite, un centre de formation d’apprentis et une entreprise dans le cadre du dispositif « Permis à un euro par jour« . Une formation complémentaire complète le cursus théorique sur des thèmes tels que les accidents du travail, l’alcool mais aussi le balisage des chantiers, la réglementation des véhicules. Les signataires précisent qu’ils s’engagent à « apporter leur contribution à la réalisation de ces modules, à leur diffusion et à leur promotion en tant que compétence complémentaire au titre de la qualification professionnelle« .

En outre, la convention tend à encourager l’apprentissage anticipé de la conduite dans le cadre des entreprises, le temps de conduite étant considéré pour le jeune comme pour l’accompagnateur, comme du temps de travail effectif.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters