Les enseignants formés à la prévention de la violence et à la tenue en classe

Par - Le 28 septembre 2010.

Annoncées lors des États généraux de la sécurité à l’école les 7 et 8 avril 2010, les formations des enseignants à la prévention de la violence et à la tenue de classe vont progressivement se mettre en place, a annoncé Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale lundi 27 septembre, lors d’un séminaire organisé à cet effet.

Il a présenté le dispositif de formation destiné aux enseignants : DVD et portail de ressources « Tenue de classe, la classe côté professeur », déploiement de modules de formation dans les académies. « Pour la première fois de son histoire, notre ministère va déployer une politique de formation scientifiquement fondée et, surtout, véritablement nationale pour assurer la sécurité à l’École (…) Vous allez être les pivots de notre politique de formation en académie », a-t-il déclaré devant une soixantaine de « référents académiques » chargés d’animer la formation des enseignants.

La formation s’articule autour de cinq axes : les connaissances fondamentales : définitions, mesures, causes et conséquences de la violence ; les modes de prévention et la gestion des émotions ; la gestion de classe : fonctionnement de la classe, direction de la classe et interactions sociales. ; le travail en groupes et en équipe : communication, techniques de groupe et techniques éducatives et collaboratives ; les partenariats : avec les parents, avec la police et les services sociaux et enfin : la gestion de crise dans la classe : phases du processus de crise, techniques d’apaisement, l’aide en situation de crise, l’après-crise.

Le réseau de référents académiques installé lundi doit déployer d’ici la fin de l’année 2010-2011 dans l’ensemble des académies, des modules de formation adaptés, à raison d’au moins trois journées, en s’adressant prioritairement aux enseignants stagiaires et aux personnels des établissements du programme Clair » [ 1 ]Les enseignants stagiaires sont ceux qui font leur première année devant classe, préalable à leur titularisation. Le programme Clair (collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite) est expérimenté depuis la rentrée dans 105 collèges et lycées parmi les plus exposés à la violence. Ses objectifs sont l’amélioration du climat scolaire et l’encouragement à la réussite de chacun ; le renforcement de la stabilité des équipes et l’encouragement à l’égalité des chances.

Lundi après-midi, la formation des référents académiques a commencé par deux premières étapes : un module portant sur la compréhension des pratiques violentes. Un second module traitant de la gestion de classe pour identifier les pratiques qui garantissent le respect de chacun. Une formation qualifiée « de haut niveau » par le ministre se poursuivra durant la semaine du 11 au 15 octobre prochains.

Notes   [ + ]

1. Les enseignants stagiaires sont ceux qui font leur première année devant classe, préalable à leur titularisation. Le programme Clair (collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite) est expérimenté depuis la rentrée dans 105 collèges et lycées parmi les plus exposés à la violence. Ses objectifs sont l’amélioration du climat scolaire et l’encouragement à la réussite de chacun ; le renforcement de la stabilité des équipes et l’encouragement à l’égalité des chances.

Centre Inffo vous conseille également