Chez BearingPoint, les nouveaux consultants bénéficient d’un “accompagnement opérationnel continu”

Par - Le 16 mars 2011.

“Certifiée” par le label “Top employeurs France 2011” en février dernier – lequel distingue les entreprises françaises par “l’excellence de leur offre” en termes de ressources humaines – BearingPoint est un cabinet de conseil dont le cœur de métier est le business consulting (conseil opérationnel).

Il s’appuie sur une double compétence en management et technologie pour accompagner des grandes entreprises et administrations depuis la définition de la “stratégie opérationnelle” jusqu’au déploiement des projets de transformation. La politique de recrutement du cabinet est dirigée vers les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs. Pour les nouvelles recrues, le parcours d’intégration prévoit une formation d’une semaine pour découvrir les méthodologies du cabinet, la “be-school”.

Puis la formation est structurée autour d’un tronc commun décliné par “grade” et de formations plus spécifiques. Un jeune diplômé est embauché comme “analyst”, grade qu’il gardera en moyenne pendant deux ans. Les autres grades sont : consultant, senior consultant, manager, senior manager, directeur associé et associé.
C’est au grade de manager que le consultant “prend toute la dimension attendue par l’entreprise”, explique Sophie Lethimonnier, DRH de BearingPoint, en devant démontrer trois types de compétences : managériales (l’encadrement d’équipes), commerciales (le développement du business), et de gestion des missions et des clients. Les collaborateurs ayant démontré leurs capacités de leadership peuvent devenir associés. Les managers et senior managers les plus performants bénéficient d’ailleurs d’une formation au leadership à l’Université de Yale (États-Unis) pendant une semaine.

[(LES TOP EMPLOYEURS FRANCE 2011

Les Top employeurs France 2011 ont été annoncés le 10 février à Paris. Les 33 entreprises certifiées ont toutes rempli les critères qualificatifs définis par le CRF Institute. Plus de 11 thématiques, réparties en 80 questions et 400 réponses possibles ont permis de juger des implications de ces 33 organisations en termes de développement RH et de leurs collaborateurs. Fondée en 1991, la Corporate research foundation (CRF) est issue d’une initiative conjointe de professeurs en RH, de journalistes, d’associations, de chercheurs et d’éditeurs internationaux.)]

Entretien avec Sophie Lethimonnier, DRH de BearingPoint France, Belgique et Pays-Bas

“La promotion est largement dépendante de l’expérience acquise à chaque grade”

Centre Inffo – Vous venez d’obtenir le label “Top employeurs France 2011”. Votre réaction ?

Sophie Lethimonnier – Ce label est une grande satisfaction et la récompense des différents programmes RH que nous avons mis en place ces dernières années. Par exemple, notre programme de formation nous apporte les moyens de nos ambitions et répond à la recherche constante d’excellence. Chaque année, nous consacrons à la formation 5 % de notre masse salariale et nous sommes particulièrement vigilants sur la qualité des formations assurées.

Centre Inffo – Vous faites parie des entreprises qui ont établi un “parcours d’intégration”. Comment l’avez vous conçu ?

Sophie Lethimonnier – L’objectif de la formation est de s’assurer que nos nouveaux consultants acquièrent les compétences indispensables à leur métier. Il est nécessaire de maîtriser les techniques de base du conseil (mener un entretien de façon pertinente, analyser de nombreuses données, animer des ateliers clients, produire des livrables de qualité en adéquation avec les besoins des clients, etc.). Pendant la semaine d’intégration, la culture du cabinet ainsi que les formations relatives aux compétences clés du métier de consultant sont présentées aux nouveaux entrants. En outre, chaque nouveau consultant est accompagné par un performance manager. Il s’agit d’un parrain, qui va accompagner le collaborateur tout au long de sa carrière, via des échanges formels et informels. Il l’aide à fixer ses objectifs annuels, échange sur les besoins de formation et de montée en compétences, sur les progrès effectués, a minima deux fois par an dans le cadre des entretiens d’évaluation.

Centre Inffo – Qu’en est-il de votre organisation par “grades” ?

Sophie Lethimonnier – Chaque collaborateur a la possibilité de changer de “grade” s’il montre qu’il a les compétences requises et qu’il est performant dans ses missions. La promotion reste largement dépendante de l’expérience acquise à chaque grade et, donc, d’une durée minimale sur le poste. Elle est aussi accompagnée par des formations spécifiques à chaque grade dans le cadre de notre plan de formation.
Via l’expérience et la formation, chaque consultant acquiert les techniques du conseil, assimile les fondamentaux de la gestion de projet et développe son expertise. En moyenne, chacun bénéficie de six jours de formation par an afin de “monter en puissance”, tant sur des compétences transversales (techniques du conseil, communication, management, etc.) que sur de l’expertise métier.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters