La Région Alsace entend atteindre l’objectif de 20 000 apprentis en 2015

Par - Le 05 septembre 2012.

À l’occasion de la rentrée des lycées et des CFA (centres de formation des apprentis), le président du Conseil régional d’Alsace, Philippe Richert, a présenté l’actualité de la politique régionale en faveur des lycéens et des apprentis pour l’année scolaire 2012-2013, au cours d’une conférence de presse le 31 août dernier.

alsace_article.jpg

« C’est une politique de fond que nous conduisons. Il nous faut exercer nos compétences obligatoires avec efficacité : nous le faisons en investissant fortement en faveur des lycées, de l’apprentissage, de la formation professionnelle, des formations sanitaires et sociales et de l’enseignement supérieur », indique Philippe Richert dans le dossier de rentrée de la Région. En matière d’apprentissage, le président de la Région a annoncé le souhait de « passer de 15 000 apprentis formés annuellement à 20 000 à l’horizon 2015 ». « De même, ajoute-t-il, ce sont 1 000 ingénieurs que nous voulons former chaque année d’ici 2015. Dans le même temps, il s’agit d’offrir aux jeunes Alsaciens des formations réellement adaptées à l’environnement économique de nos territoires. En mettant en place, par exemple, le dispositif « Allemand Pro », nous voulons faire bénéficier les demandeurs d’emploi et les apprentis d’une mise à niveau professionnelle de leurs connaissances de la langue allemande ».

En cette rentrée 2012, la région Alsace accueille près de 16 000 apprentis, du CAP aux diplômes d’ingénieurs (près de 4 600 en post-bac), ce qui représente 300 formations proposées par les 33 CFA alsaciens. L’offre de formation par la voie de l’apprentissage, dans le cadre de ces différents niveaux de qualification, ainsi que les effectifs, ont sensiblement augmenté. À la rentrée 2011, « 508 apprentis supplémentaires étaient inscrits dans les formations supérieures, ce qui élève à 4 262 le nombre de jeunes formés par alternance », indique la Région. Outre son engagement pour le développement de l’apprentissage dans les formations supérieures, la Région entend favoriser l’accès à une première qualification en développant l’offre de formation de niveau V (CAP, certificat d’aptitude professionnel), justifiée par les besoins des entreprises des territoires concernés. Le Dispositif d’initiation aux métiers par l’alternance (DIMA), mis en œuvre en 2006, est axé sur cette priorité. Il prépare des collégiens de 15 ans à l’entrée en apprentissage. En 2012, la Région Alsace a investi 1,28 millions d’euros pour la formation de 309 jeunes dans 20 établissements d’accueil répartis sur tout le territoire. « Cette aide pourra être reconduite en 2013 », souligne la Région. Parallèlement, une aide régionale d’un montant de 50 euros par jeune leur permettra d’acquérir un premier équipement de base et de sécurité. Par ailleurs, la Région Alsace a mis en œuvre, depuis 2011, deux dispositifs permettant de bénéficier d’une double formation franco-allemande. Ils sont destinés d’une part à des apprentis en formation supérieure, d’autre part à des jeunes de niveau infra-bac.

Pour atteindre l’objectif des 20 000 apprentis en 2015, la Région a notamment créé des postes de développeurs de l’apprentissage. Ils seront basés dans les CFA relevant de l’Éducation nationale. Ils ont pour mission d’informer les collèges et les lycées sur la formation en apprentissage, de développer le réseau d’entreprises formatrices en incitant les entreprises à former via ce dispositif et d’inviter de nouvelles entreprises à y recourir. Ils doivent aussi étudier les freins dans certains secteurs et proposer des actions de développement ainsi que déterminer les besoins en apprentissage, du CAP aux niveaux supérieurs. Les postes sont mis en place pour une période allant de septembre 2012 à juillet 2014. Le coût estimé de cette opération s’élève à 1,26 millions d’euros et bénéficie du Fonds Social Européen (FSE).

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters