La CFDT revendique un renforcement de la formation chez Doux, rescapée de la faillite

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 06 décembre 2013.

Alors que le groupe Doux sort du redressement judiciaire à la faveur de l'entrée au capital de Didier Calmels et du groupe saoudien Almunajem, la FGA[[Fédération générale agro-alimentaire.]]-CFDT réclame un renforcement de la formation des salariés et la mise en place de CQP[[Certificat de qualification professionnelle.]] harmonisés. Explications au Quotidien de la formation de Fabien Guimbretière, secrétaire national FGA-CFDT. « Chez Doux, il n'y a jamais eu d'anticipation. Or, on sait très bien que les salariés de ce type d'abattoir sont en général très peu formés et que des salariés bien formés sont beaucoup plus faciles à reclasser », insiste Fabien Guimbretière,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor