L’ex-président du Garf crée l’Association française pour la formation en entreprise et les usages numériques (Affen)

Stéphane Diebold n’aura pas traîné. Président du Groupement des acteurs et responsables de formation (Garf) jusqu’à mi-novembre (voir notre article), il lui aura à peine fallu plus d’un mois pour annoncer au Quotidien de la formation, jeudi 9 janvier, la création de l’Association française pour la formation en entreprise et les usages numériques (Affen). Objectif : porter le projet qui a entraîné sa démission.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 10 janvier 2014. Mis à jour le 11 mars 2019.

Silencieux lors de notre dernier entretien quant aux raisons de son départ en dépit d'une majorité de votes en faveur de son projet de modernisation du Garf, Stéphane Diebold s'explique. Ses détracteurs le compareront à Napoléon, ses partisans à De Gaulle, lui s'en remet à une certaine vision du monde associatif : « L'objectif du vote n'était pas le pouvoir mais le rassemblement » autour d'un projet qui allait fortement bousculer le Garf. Élu un an plus tôt pour en repenser la gouvernance au regard des nouveaux enjeux de formation, il se réfère aux 60 ans du réseau des professionnels de la formation…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également