Dans le grand Ouest, le cabinet Catalys veut proposer un CEP de proximité

Choisi par France compétences pour la gestion du conseil en évolution professionnelle (CEP) des actifs, le cabinet de conseil RH Catalys est le mandataire du groupement en charge de déployer le nouveau service sur les régions Bretagne, Normandie et Pays de la Loire.

Par - Le 22 novembre 2019.

Catalys ne s’aventure pas en terrain complétement inconnu : il y a une dizaine d’années, le cabinet faisait déjà partie des opérateurs chargés de la mise en œuvre d’une expérimentation ligérienne qui avait jeté les bases du Conseil en évolution professionnelle [ 1 ]Entre 2009 et 2013, les partenaires sociaux et le Conseil régional des Pays de la Loire ont mis en place à titre expérimental un dispositif de conseil en évolution professionnelle piloté par le Fongecif..

Son président directeur général, François Paulou, préfère néanmoins mettre en avant d’autres atouts, tels qu’un cœur de métier axé sur l’accompagnement des parcours et une présence historique dans l’Ouest de la France [ 2 ]Créé il y a 30 ans, Catalys dispose de 35 agences en Bretagne, Pays de la Loire, Normandie et Île-de-France et emploie 120 collaborateurs.. « Nous avons fait le choix de nous positionner sur nos territoires d’implantation, car nous sommes convaincus que le CEP est un service qui a besoin d’être connecté avec le territoire », expose celui-ci.

80 points d’accueil

Catalys ne s’est pas présenté seul sur le marché du CEP. Pour assurer la mise en œuvre du service sur les régions Bretagne, Normandie et Pays de la Loire, le cabinet s’est associé au sein d’un groupement, dont il est le mandataire, à trois autres acteurs : Tingari (lire notre article), CLPS et ID Formation. « Il ne s’agit pas d’un groupement d’opportunité, ce sont des partenaires historiques avec qui nous partageons des habitudes et des process commun », précise François Paulou.

Le cabinet entend s’appuyer sur les partenariats qu’il a tissés pour pouvoir proposer un CEP de proximité. Dès le 2 janvier, l’offre de services liée au dispositif sera délivrée dans 80 points d’accueil répartis sur les trois régions. Des permanences seront également assurées dans des tiers lieux tels que des mairies et des maisons de l’emploi.

L’information et l’accompagnement à distance ne sont pas pour autant oubliés : « une plateforme numérique très performante dédiée au CEP est en train d’être construite, qui sera partagée par les opérateurs au niveau national », indique le PDG de Catalys.

Travail partenarial

Pour renforcer son offre de services et mieux faire connaître le CEP, le cabinet de conseil RH affiche également une politique volontaire en matière de partenariats extérieurs. « Nous y dédions des moyens spécifiques, avec un responsable partenariats et promotion dans chaque région », indique François Paulou. Appuyés par des référents locaux, ceux-ci auront notamment la tâche de relayer une charte de mobilisation autour du CEP, ainsi que de travailler à la conclusion de conventions avec les autres acteurs du territoire (autres opérateurs du CEP, organismes de formation, services liés à la santé ou au social…).

Autre public à convaincre : les entreprises. Car François Paulou en est convaincu « le CEP doit aussi trouver sa place auprès des employeurs, qui doivent s’en saisir. Par exemple pour la gestion de parcours ou la préparation de l’entretien professionnel ». Dans cette optique, Catalys envisage de rencontrer très rapidement les partenaires sociaux des différents territoires où il sera amené à intervenir.

Notes   [ + ]

1. Entre 2009 et 2013, les partenaires sociaux et le Conseil régional des Pays de la Loire ont mis en place à titre expérimental un dispositif de conseil en évolution professionnelle piloté par le Fongecif.
2. Créé il y a 30 ans, Catalys dispose de 35 agences en Bretagne, Pays de la Loire, Normandie et Île-de-France et emploie 120 collaborateurs.

Centre Inffo vous conseille également