La diminution du coût du permis de conduire de 30%, un atout pour les apprentis (Edouard Philippe)

Le Tour de France du gouvernement de passage en Charente ce jeudi 2 mai s’est arrêté au BTP CFA Charente à Chasseneuil-sur-Bonnieure. Le premier ministre Édouard Philippe y a entamé son déplacement alors que la réforme du financement de l’apprentissage, issue de la loi avenir professionnel, est en phase de démarrage

Par - Le 03 mai 2019.

Accompagné du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, le Premier ministre a été reçu par le président du CCCA-BTP, Jean-Christope Repon et du président de l’association régionale BTP CFA Poitou-Charente Jean-Claude Dupraz et a échangé avec les apprentis lors d’une table ronde.

Le CFA a été choisi car il « symbolise une nouvelle génération de centres de formation d’apprentis, une vitrine des innovations environnementales et numériques du secteur du BTP en pleine mutation » indique le CCCA-BTP (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics) dans un communiqué du jour. Tête de réseau de 126 CFA du BTP, représentant plus de 54 000 jeunes en formation dans 38 000 entreprises.

Innovation

Disposant de plateaux techniques dernière génération, ce CFA peut proposer aux entreprises d’expérimenter des solutions innovantes développées avec des start-up sélectionnées par le concours national WinLab’, un incubateur créé par le CCCA-BTP. Il fédère les innovations des 126 CFA du réseau pour imaginer et concevoir des formations au BTP, adaptées aux besoins des entreprises.

Permis de conduire

À la sortie du CFA Édouard Philippe a annoncé les mesures en faveur du permis de conduire,« cette question du permis de conduire qui est importante pour les apprentis, mais elle l’est pour tous les jeunes. » « Car le coût est tel qu’il peut être un obstacle à la mobilité, à l’insertion professionnelle et à une bonne qualité de vie  » a-t-il indiqué.  Il a annoncé la diminution du prix moyen de l’ordre de 30 %, et d’autres solutions « concrètes » (annoncées plus tard par Christophe Castaner: apprentissage sur simulateur et boîte automatique et conduite supervisée) ne devant pas « diminuer la qualité de la formation,  indispensable, compte tenu des enjeux de sécurité routière », a-t-il pointé.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor