La filière automobile se dote d’une université digitale

Par - Le 20 février 2019.

La Fédération des industries et des équipements pour véhicules (Fiev) s’est associée à Coorpacademy, un spécialiste de la formation digitale, pour créer une plate-forme de formation en ligne. Objectif : proposer une offre de cours commune aux 4 000 entreprises du secteur et favoriser ainsi le développement des compétences de leurs salariés.

1 000 modules

Près d’un millier de modules de formation portant sur des sujets aussi variés que le management, la négociation, le digital, mais aussi les processus qualité et la gestion de projets appliqués à l’industrie automobile : voilà l’étendue du catalogue auquel peuvent accéder les salariés des entreprises abonnées à l’université digitale lancée par la Fiev. Portée par i2F, l’institut de formation de la fédération, cette plate-forme entend répondre aux enjeux de transformation de l’industrie automobile en favorisant le développement des compétences transversales et techniques des 400 000 salariés de la filière.

« Cette solution vise toutes les entreprises et notamment les TPE, PME et ETI qui n’ont pas les moyens de déployer et de maintenir leur propre plate-forme de formation », explique Houria Ladaycia, directrice d’i2F. Initiée au départ par la fédération, l’université digitale est accessible à toute la filière, constructeurs et équipementiers en amont, et acteurs des services automobiles en aval, en fonction des besoins, précise la directrice d’i2F.

Compétences transversales et techniques

Pour bâtir la plate-forme, i2F s’est associé à Coorpacademy, un spécialiste de la formation digitale qui fournit aux grandes entreprises des plates-formes sur mesure. « Notre solution intègre des cours sur des compétences transversales élaborés par nos partenaires et des modules conçus à partir de contenus fournis par les acteurs de la filière automobile en mettant l’accent sur la pédagogie inversée afin de lever les freins à la formation », explique Arnauld Mitre, cofondateur de Coorpacademy.

Parmi les sujets techniques figure, par exemple, une formation sur la gestion de projets en mode agile appliquée au secteur automobile qui a été élaborée avec Renault Digital et Michelin. « Le cours sur la qualité et la méthode Amec – analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité – est issu d’un groupe de travail réunissant constructeurs et équipementiers chargés de définir une méthodologie commune à la filière », précise Houria Ladaycia.

Accès sur abonnement

Les modules proposés sur la plate-forme s’inscrivent dans des parcours validés par des attestations. « Mais notre objectif serait aussi de proposer des formations menant à des certifications professionnelles », indique la directrice d’i2F. L’accès à l’université digitale est proposé aux employeurs sous forme d’abonnement dont le montant varie en fonction du nombre de comptes activés par les salariés.

L’université digitale s’inscrit dans le cadre du contrat stratégique de filière signé entre l’État et la Plateforme automobile en mai 2018. À ce titre, le projet a bénéficié d’un cofinancement du Programme investissements d’avenir (PIA).

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters