La Région Île-de-France lance Qioz, plateforme gratuite d’apprentissage des langues

Qioz est accessible en ligne à tous les franciliens dès 15 ans souhaitant se former dans quatre langues: Anglais, Allemand, Espagnol, et Français langue étrangère. Les exercices s’appuient sur de nombreux extraits de films et séries TV, pour un apprentissage ludique et sur-mesure.

Par - Le 10 mai 2019.

Pour la Région IDF, qui a investi 6 millions d’euros sur trois ans dans cet outil d’auto-formation en langues, l’enjeu est double : « Le faible niveau de langue nuit à l’attractivité touristique de la Région et limite l’employabilité des Franciliens », rappelait Valérie Pécresse, présidente de Région, lors du lancement officiel de Qioz jeudi 9 mai au siège de la Région à Saint-Ouen. « De nombreux emplois ne sont pas pourvus dans les zones aéroportuaires faute de candidats parlant anglais », renchérit Vincent Jeanbrun, délégué chargé de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage à la Région. Résolument gratuit, Qioz se veut un outil d’intérêt général au service du multilinguisme. « Il s’adresse aussi bien aux lycéens, étudiants, apprentis, demandeurs d’emplois de tous âges, dans un but personnel ou professionnel », précise la présidente. Quatre entreprises – Humensis, Entertainment Learning, Global Exam et Learn Perfect – ont réalisé le contenu avec un mot d’ordre : « Proposer des formats courts et des contenus intéressants, ludiques, et sur-mesure », résume Frédéric Tibout, président d’Entertainment Learning.

Séries TV et vidéos de Youtubeurs

La première connexion doit se faire en Île-de-France. Un coach virtuel vous propose des contenus à visionner en fonction du niveau et de l’objectif visé (personnel ou professionnel). Les video boosters sont des séquences conçues à partir d’extraits de films ou de séries TV récentes : « On y trouve, dans l’ordre, le vocabulaire, l’extrait vidéo, des questions générales, une transcription des dialogues, puis des questions plus précises, avec un texte à trous », explique Frédéric Tibout. Pour les débutants, les starter lab proposent des séries animées de 20 épisodes, spécialement conçues.

Vie quotidienne ou professionnelle

L’utilisateur peut aussi suivre des skill boosters, des contenus axés sur des situations de vie quotidienne ou professionnelle de son choix : communiquer en voyage, faire une présentation professionnelle, ou passer un entretien d’embauche, etc. « Les conseils et le champ lexical propres à la situation sont intégrés dans des vidéos rythmées, réalisées par des Youtubeurs connus que nous avons sollicités », ajoute Frédéric Tibout. Deux jeux linguistiques sont proposés, le Swap Mania et le Word Rescue. Enfin, on peut se perfectionner sur un thème précis grâce à une banque de visuels et son vocabulaire associé. Des tests d’évaluation permettent de mesurer sa progression.

Modules par secteur d’activité

D’ici la rentrée 2019, 16 modules seront ajoutés, ciblés sur des secteurs d’activité : tourisme, restauration, vente, aide à la personne, etc. Les 9 millions de franciliens de plus de 15 ans sont visés par l’appli. Les lycées « 100% numériques » l’utiliseront, les missions locales comme les réseaux de bibliothèques souhaitent la promouvoir, les réseaux d’aide aux migrants sont intéressés par le module Français langue étrangère. Bref, la Région table sur plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs d’ici la fin de l’année. Et « si cela marche très fort », elle envisage d’ajouter d’autres langues.

 

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters