Les artisans voudraient faire de Notre-Dame le premier CFA européen (Livre Blanc  CMA)

« Faire de l’apprentissage une filière d’excellence en misant sur la mobilité des apprentis », telle est l’une des 5 propositions des Chambres des métiers et de l’artisanat adressées le 3 mai aux candidats aux élections européennes du 26 mai prochain.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 07 mai 2019.

Alors que les Européens éliront leurs représentants au sein de l’Union Européenne le 26 mai prochain, le réseau des chambres des métiers et de l'artisanat (CMA) publie un Livre Blanc pour interpeler les candidats. Celui-ci demande que les fonds européens ciblent quatre thématiques qui les préoccupent, dont l’apprentissage et la formation professionnelle. Ressources suffisantes Les artisans voudraient que leur filière bénéficie d’un réseau d’acteurs impliqués dans la formation professionnelle « d’excellence » à la hauteur de celui qui anime celui de « l’université européenne », le programme Erasmus (2021-2027) [[Lire notre article]]. Pour cela il faudrait  selon eux que l’augmentation des bénéficiaires d’Erasmus…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters