L’université de technologie de Troyes coordonne la création de l’université européenne de technologie (EUt+)

Par - Le 19 mars 2019.

Sept universités européennes annoncent la création de l’université de technologie européenne (EUt+) dans le cadre d’un appel à projets européen de la Direction générale chargée de l’éducation, de la formation, de la jeunesse, des sports et de la culture. L’université de technologie de Troyes coordonne le projet.

L’intelligence artificielle avait son rapport IA for Humanity, l’enseignement supérieur a désormais Think human first (penser l’humain d’abord), sous-titre du projet de création de la confédération Université européenne de technologie (EUt+). Annoncée par l’université de technologie de Troyes (UTT) jeudi 14 mars, l’initiative joue donc à son tour la carte d’une « vision européenne, humaine et soutenable de la technologie ». Il s’agit de « placer l’Homme et la société comme les bénéficiaires privilégiés du développement technologique grâce à une approche orientée sur les usages ».

Projet sociétal

Coordonné par l’UTT, le projet rassemble six autres universités européennes (voir encadré). Il est accompagné par une vingtaine de partenaires associés privés et publics. L’objectif annoncé est une transformation profonde de la « qualité, performance et efficacité de l’enseignement supérieur dans le domaine de la technologie ». Au-delà de la promesse d’une pédagogie multiculturelle, immersive et innovante, les partenaires revendiquent des « missions renouvelées » sur fond de projet sociétal. L’ambition n’est pas de s’adresser à un public classique pour se limiter à transmettre des savoirs désincarnés mais de développer une offre à fort impact social. Ceci, d’abord en proposant à tous de « nouvelles voies d’accès à l’enseignement universitaire », avec l’objectif de développer compétences et attitude critique. Ensuite, par l’optimisation de l’économie et la promotion de l’adaptation et de la résilience de tous les acteurs dans un cadre partenarial. Enfin, en développant des plateformes citoyennes destinées à « éclairer les décisions politiques » dans une perspective de développement durable.

Horizon 2025

Les sept universités européennes cofondatrices d’EUt+ prévoient « un processus de transformation qui en fera une porte d’entrée nouvelle pour l’apprentissage, la recherche et l’innovation » d’ici à 2025. Côté certification, l’objectif est de travailler à la création d’un « diplôme européen commun, accrédité au niveau européen et national, qui favorisera une mobilité accrue ». Toujours à l’horizon 2025, de nombreuses expériences pilotes auront pour mission de développer l’EUt+ dans toutes ses dimensions : offre de formation européenne y compris en alternance ; recherche européenne (pédagogie, thèmes sociétaux transdisciplinaires, etc.) ; plateforme d’échanges sociétaux citoyenne ; activité de conseil ; incubateurs, de la technologie, etc.

En phase de lancement, les partenaires indiquent que la gouvernance de l’EUt+ sera partagée à parts égales entre les institutions membres. Il est prévu « une subsidiarité progressive qui sera transférée au niveau confédéral, sur la base des résultats des expériences menées au cours du projet ».

Les partenaires universitaires de l’université de technologie européenne (EUt+)

• Université de technologie de Troyes (France) ;

• Technical University of Sofia (Bulgarie);

• Hochschule Darmstadt, University of Applied Sciences (Allemagne);

• Technological University Dublin (Irlande);

• Rīgas Tehniskā universitāte (Lettonie);

• Universitatea Tehnică din Cluj-Napoca (Roumanie) ;

• Universitat Politècnica de València (Espagne).</quote>

L’EUt+ ne dispose pas encore de site. Responsable projet pour la France : Timothée Toury, Courriel: toury [at] utt.fr (remplacez les indications entre crochet).

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters