Pour relever le défi du CEP dans 6 régions, le cabinet Tingari va recruter une centaine de conseillers

Le cabinet RH Tingari a été choisi par France compétences pour développer le recours au conseil en évolution professionnelle (CEP) des actifs du secteur privé dans six régions : Île-de-France, Hauts-de-France, Pays de la Loire, Bretagne, Normandie et Centre-Val de Loire.

Par - Le 15 novembre 2019.

Une mission de taille : selon Tingari, le dispositif pourrait en première année informer et aiguiller 200 000 personnes, offrir un conseil de premier niveau à 75 000 et en accompagner 40 000 pour construire leur projet.

Bénédicte Guesné, sa directrice, est prête à relever le défi : « C’est un très beau marché. Participer à la construction de la société de la connaissance et des compétences résonne très fort pour Tingari, dont la signature est “ l’ambition pour chacun ”. Depuis 2005, nous affirmons que nul n’est inemployable et le CEP porte haut et fort notre vision. »

Choisi parmi 30 candidats (lire notre article), Tingari, ex-Ingeus, s’est appuyé sur son expertise d’accompagnement des politiques publiques de l’emploi depuis 2005, et a présenté une offre à la triple particularité : la présentation de « groupements solides, expérimentés et resserrés; le choix de l’hyperproximité des services; et des modalités de délivrance du service très ouvertes ».

Enjeu de promotion

Concrètement, Tingari s’est associé à des acteurs reconnus sur leurs territoires, avec lesquels des habitudes de travail se sont développées : Catalys Conseil, ID Formation, CLPS dans l’Ouest. En Île-de-France, le groupement comprend l’association CEP Paritaire, qui regroupe la CFDT, la CGT et la CFTC, ainsi que les organisations patronales U2P et CPME. De quoi porter au cœur de l’écosystème le message du CEP : « il y a un enjeu de promotion auprès de l’ensemble de la cible du CEP, les actifs salariés du secteur privé, indépendants etc., car le service est peu connu et peu sollicité. Avec CEP Paritaire, l’information pourra être délivrée au cœur des entreprises. ».

Ensuite, Tingari va proposer un très grand nombre de sites pour délivrer le CEP au plus près des bassins d’emploi. Aujourd’hui présent dans 26 antennes en Île-de-France [ 1 ]Tingari est aujourd’hui présent dans 75 sites et 9 régions et emploie 300 conseillers., le cabinet compte ouvrir 39 sites « pour porter la dimension du CEP dans son accessibilité et être au plus près des dynamiques territoriales et d’emploi », souligne Bénédicte Guesné.

Individualiser

Enfin, une plateforme numérique en développement permettra aux salariés d’accéder à un premier niveau d’information, puis de disposer d’un espace dédié, où ils pourront opter pour des modalités d’échange variés avec leur conseiller : mail, chatbot, etc. « L’objectif, insiste la directrice, c’est de délivrer un service dans ses dimensions de qualité, de spécificité et d’individualisation : nous répondons à la demande d’un bénéficiaire, nous coconstruisons le parcours pour qu’il développe son autonomie et soit en capacité de choisir son avenir professionnel. »

D’autant que contrairement aux Fongecif, les nouveaux opérateurs ne sont plus financeurs. Ce qui les oblige « à créer de la valeur additionnelle », estime Bénédicte Guesné. Pour répondre à ses nouvelles missions, Tingari va recruter une centaine de conseillers.

Notes   [ + ]

1. Tingari est aujourd’hui présent dans 75 sites et 9 régions et emploie 300 conseillers.

Centre Inffo vous conseille également