Une nécessaire « professionnalisation » des représentants des partenaires sociaux (Jean-Marie Luttringer, Sébastien Boterdael)

Les représentants des partenaires sociaux ne sont pas armés pour exercer leurs mandats estiment les consultants Jean-Marie Luttringer et Sébastien Boterdael dans le 1er volet d’une trilogie consacrée au « déploiement de la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage par le dialogue social ».

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 décembre 2019.

«~Ni les organisations syndicales de salariés ni les organisations patronales, ne disposent des forces nécessaires, ni pour certaines d’entre elles de la volonté politique pour exercer avec le niveau de professionnalisme requis les mandats qui leurs sont proposés par les textes pour faire vivre la démocratie sociale dans ce champ stratégique que constitue la formation tout au long de la vie~». C'est ce qu'écrivent les consultants Jean-Marie Luttringer et Sébastien Boterdael dans une chronique, 1er volet d'une trilogie consacrée au « déploiement de la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage par le dialogue social ». Perte d'influence Les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également