Délégué à la protection des données, un métier en plein essor

La fonction de délégué à la protection des données (DPO) est en forte progression en France, selon une étude de l’Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) réalisée en 2020 pour le ministère du Travail.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 15 octobre 2020.

Ainsi, Il y avait 11 000 DPO en 2019 et 21 000 en avril 2020. Depuis l'adoption par les instances européennes de la RGPD (Règlement général sur la protection des données) en 2018, le DPO conseille et accompagne les organismes qui le désignent dans leur conformité. Au sein des organisations, le DPO doit être déclaré à la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) et 89% des personnes interrogées considèrent que cette fonction est un métier à part entière, avec des compétences spécifiques qui recoupent plusieurs domaines professionnels ((juridique, informatique, technique...). 70% des DPO exercent dans des structures où…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag