« Il faut laisser aux entreprises du temps pour embaucher des apprentis » (Yves Hinnekint, Walt)

« Il faut maintenir la période de six mois pour placer un jeune en apprentissage », estime Yves Hinnekint, directeur général du groupe Talis Business School et président de l’association Walt (We are alternants) réunissant six grands organismes de formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 juin 2020.

Pour l'ex-directeur général d'Opcalia, « un délai de six mois à partir de septembre donnerait aux jeunes inscrits en CFA le temps nécessaire pour signer un contrat d'apprentissage ». Cette proposition d'Yves Hinnekint rejoint celle de plusieurs acteurs de l'alternance, selon lesquels il faut prolonger, au-delà de la fin de l'état d'urgence sanitaire, les effets de l'ordonnance du 2 avril permettant de passer six mois en CFA (au lieu de trois mois) sans contrat d'apprentissage. Pas d'écroulement de la demande d'apprentis Pour Yves Hinnekint, cette mesure gouvernementale prise au cours de la période de confinement était « pleine de bon…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert