Le Sénat déclare l’« état d’urgence numérique ! »

Après les opérateurs, c’était au tour des associations de venir témoigner, mercredi 17 juin, devant la mission d’information sénatoriale « Lutte contre l’illectronisme et inclusion numérique. » Pour les sénateurs, cette deuxième série d’auditions vient confirmer l’« état d’urgence numérique ».

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 23 juin 2020.

ATD Quart-Monde, la Cimade, la Croix-Rouge, la Fédération des acteurs de la solidarité, le Secours Catholique ou encore Emmaüs, tous alertent les pouvoirs publics sur la nécessité d’un vaste programme de formation au numérique des travailleurs sociaux. L’enjeu ? Garantir l’effectivité des droits dans le contexte de dématérialisation de l’administration souhaitée par le gouvernement. Le Sénat le rappelle dans son communiqué, l’échéance « 100 % de services dématérialisés d’ici 2022 » inscrite dans le plan Action publique 2022 arrive à grands pas. Indispensable médiation C’est dans ce contexte que les associations, acteurs majeurs de l’accompagnement individualisé au contact des citoyens les plus…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag