L’Igas et l’IGF auditent les risques pesant sur le financement de l’alternance en 2020

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, ont confié à l’Inspection générale des finances (IGF) et à celle des affaires sociales (Igas), une mission sur les “conséquences financières de la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle”.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 janvier 2020.

Dans la lettre de mission, datée du 18 novembre 2019, les deux ministres pointent un “besoin de financement de plus de 2,5 milliards d’euros” en 2020. Ils demandent aux inspecteurs de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) et de l'IGF (inspection générale des finances) de “formuler des recommandations permettant d’assurer un fonctionnement soutenable du système de financement de l’alternance et de la formation professionnelle”. Ils demandent en outre que les recommandations portent “sur la gouvernance et le pilotage financier du système de manière globale, et en particulier de France compétences”. Selon l'édition du 29 janvier du quotidien Les Echos, le…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également