L’investissement des entreprises françaises dans la formation plafonne (Céreq)

L’effort de formation des entreprises françaises a atteint un « plafond de verre », constate le Céreq (Centre d’études et de recherches sur les qualifications) dans une étude portant des « regards comparatifs sur la formation en Europe », publiée fin juin. Pour en arriver à cette conclusion, les deux auteures, Agnès Checcaglini et Isabelle Marion-Vernoux, du Céreq, ont comparé, depuis 2005, les indicateurs de 111 000 entreprises venant de 24 pays européens.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 10 juillet 2020.

Depuis que la formation est considérée comme un enjeu majeur au sein de l’Union européenne (« stratégie de Lisbonne » en 2000 et « stratégie Europe 2020 » en 2010), « les entreprises européennes s’impliquent de plus en plus dans la formation », relèvent les auteures. Entre 2005 et 2015, le taux d’entreprises formatrices (formation pour au moins un de leurs salariés) est passé de 60% à 73%. Les entreprises lettones et norvégiennes sont les plus impliquées (99%), les grecques le moins (22%), les françaises se situent dans le haut de la fourchette (79%). Stabilité de l’investissement et des modalités de formation en France Si les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également