Bilan formation professionnelle en Auvergne Rhône-Alpes: « Les résultats sont au rendez-vous » (Stéphanie Pernod-Beaudon)

A quelques semaines des élections régionales (20 et 27 juin), Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente en charge de la formation professionnelle, dresse le bilan de l’action menée par le Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Par - Le 28 mai 2021.

Vice-présidente en charge de la formation professionnelle dans l’équipe de Laurent Wauquiez (LR), Stéphanie Pernod-Beaudon se présente à nouveau à ses côtés aux prochaines élections régionales, en tant que tête de liste dans l’Ain.

Plan régional

Concernant la politique formation d’Auvergne-Rhône-Alpes en direction des demandeurs d’emploi, la vice-présidente estime que « les résultats sont au rendez-vous« . « Pour les formations qualifiantes et certifiantes, le taux d’emploi est de 70% à 6 mois« , fait-elle valoir.

Quid des projets réalisés dans le cadre du contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle (CPRDFOP)? Elle cite entre autres « la création en janvier 2020 de l’agence régionale « Auvergne-Rhône-Alpes Orientation« ; « la plateforme « Form’Toit », dédiée à l’hébergement et au transport des apprenants« , ou en encore un outil d’identification des besoins en emploi. Parmi les projets non encore aboutis, il y a « la création d’un observatoire de l’insertion, de l’accès et du retour à l’emploi, commun à la Région et à pôle emploi« .

Crise et relance

Si la crise sanitaire a ralenti certains chantiers, elle en a accéléré d’autres, « par exemple la création de 879 nouvelles places en formations sanitaires et sociales pour la rentrée 2021, un axe qui faisait partie de nos ambitions pour le CPRDFOP. Ce déploiement s’accompagne d’un effort régional de 5M€ d’investissement ».

La Région a adopté en juillet 2020 un « Pacte Rebond pour l’emploi« , qui a permis notamment « d’accroître l’offre de formation professionnelle destinée aux jeunes (80M€), d’y associer une appli mobile permettant l’inscription en ligne« , et a permis aux apprentis sans contrat « de terminer leur formation en CFA (3M€)« .

PRIC

AURA est l’une des deux Régions (avec Provence-Alpes-Côte-d’Azur) qui n’a pas voulu signer de plan régional d’investissement dans les compétences (PRIC) « car les règles communes imposées par l’Etat en 2018 ne correspondaient pas aux réalités d’Auvergne Rhône-Alpes« , explique Stéphanie Pernod-Beaudon. Les fonds du PIC ont été confiés à Pôle emploi, dont la Région devait piloter les actions de formation: « Cela nous a permis de conforter la coordination entre notre action et celle de pôle emploi« .

« Dans le cadre de la relance, nous avons eu un vrai échange avec le gouvernement, qui cette fois a compris nos priorités autour des secteurs stratégiques. Nous avons contractualisé sur 2021-2022 avec un objectif de 11 000 parcours de formation supplémentaires et une enveloppe de 77 M€ ».

Orientation

Le service public régional de l’orientation (SPRO) s’est structuré autour d’un réseau d’acteurs spécialisés, et comptait « 1000 sites ouverts au 1er septembre 2020« . Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est dispensé par 5 opérateurs, « dont le réseau EVA, que les services de la Région rencontrent régulièrement« .

Par ailleurs, la Région a financé l’outil numérique « Ma Région, mon orientation – initiatives« , qui regroupe « toutes les initiatives de découverte des métiers et des formations, pour les professionnels de l’orientation, le grand public, et les scolaires« . Enfin, « l’agence de régionale de l’orientation » a participé à la « création d’un « Bus de l’orientation » en tournée dans les territoires« , et au financement de nombreux forums.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur