Centre Inffo met à disposition des prestataires de formation un guide des certificateurs Qualiopi

A six mois de l’échéance, de nombreux prestataires de formation ne se sont pas encore engagés dans la démarche qualité Qualiopi. Pour se repérer dans l’offre de la trentaine de certificateurs accrédités à ce jour ou en cours d’accréditation par le Cofrac, Centre Inffo publie un guide téléchargeable gratuitement sur son site. Un outil d’aide à la décision.

Par - Le 23 juillet 2021.

Parmi les freins identifiés au déploiement de Qualiopi figure le manque de lisibilité du marché des certificateurs. De nombreux prestataires de formation découvrent l’univers de la certification par un tiers et se sentent démunis au moment du choix de son certificateur. Centre Inffo vient de rendre librement accessible le guide « Choisir son organisme certificateur » recensant les caractéristiques et le positionnement de l’offre existante. « Il ne s’agit ni d’un benchmark, encore moins d’un palmarès mais d’un outil pratique d’orientation et d’analyse à partir de données pertinentes », précise Loïc Lebigre, consultant à Centre Inffo et auteur du guide issu d’une enquête réalisée auprès de la trentaine de certificateurs autorisés à ce jour par le Cofrac [ 1 ]Comité français d’accréditation à délivrer Qualiopi. Toujours ouvert mais soumis à l’examen de du l’instance d’accréditation, le marché continue à s’enrichir de nouveaux entrants. Le guide sera donc, lui aussi, amené à évoluer.

Dernière ligne droite

Au 15 juin 2021, 20 000 prestataires de formation avaient obtenu le sésame ou étaient engagés dans le process de certification Qualiopi. Pour les autres, le temps presse au risque de se voir écartés du marché des fonds mutualisés ou publics au 1er janvier 2022. Or, beaucoup de ces « retardataires » ne sont pas familiers de cette démarche qualité structurée.  En effet, selon l’enquête réalisée par France compétences, les pionniers étaient, en majorité, déjà titulaires d’une certification de la liste du Cnefop [ 2 ]Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle.

Un guide pratique

Le guide rappelle les grands principes, les règles et l’organisation de la certification Qualiopi centrée sur les processus de délivrance de l’action de formation avant de décrypter, sous forme de fiches, l’offre des certificateurs autour de thématiques clés pour la prise de décision comme leur activité de certification, leurs ressources, le recrutement et la professionnalisation de leurs auditeurs ou encore leurs tarifs.

Un marché encadré et concurrentiel

Le marché de la certification Qualiopi est à la fois concurrentiel et très encadré. Les certificateurs doivent obtenir l’accréditation du Cofrac, respecter à la lettre un certain nombre de process, la durée de l’audit, les pièces demandées lors de la constitution du dossier et, bien sûr, le référentiel national. En revanche, leur offre de services, leurs tarifs et leur positionnement restent libres. Autre caractéristique : la forte concentration autour de trois certificateurs qui représentent plus de 50% de l’activité liée à Qualiopi.

Des profils diversifiés

Sur le marché, on peut identifier quatre grandes catégories de certificateurs. Les spécialistes de la qualité historiquement positionnés dans le secteur de la formation professionnelle à l’instar de ISQ ou ICPF ; les pure players nés à la faveur de la certification Qualiopi comme Certif 21 ou Certif Opac ; les multi-spécialistes avec, comme activité principale, la certification (Afnor ou AB Certification) ou le contrôle (Apave ou Bureau Veritas), et, enfin, les spécialistes sectoriels comme Qualibat dans le BTP.

Une majorité d’auditeurs externes

Face aux fortes demandes attendues sur Qualiopi, la plupart des certificateurs font appel à des auditeurs externes et posent des exigences variables en matière de prérequis et de professionnalisation. Certains imposent une expérience dans la formation de quelques sessions ; d’autres de plusieurs années. La grande majorité d’entre eux dispensent un parcours de formation à l’audit.

Une tarification jour entre 800 et 1000 euros

Les certificateurs fixent librement leurs tarifs dans une fourchette située entre 800 et 1000 euros la journée d’audit. Mais le coût total inclut d’autres frais comme les déplacements ou la réservation d’une date d’audit. Certains fonctionnent sur le modèle d’une redevance annuelle. La plupart des certificateurs ont développé des offres de service. Si tous proposent un audit blanc, la moitié d’entre eux ont également mis en place des outils d’auto-évaluation ou encore des plateformes de renseignement et de suivi. Mais attention, rappelons que les certificateurs ne peuvent en aucun cas proposer une offre d’accompagnement à la démarche.

Téléchargez le guide « Choisir son organisme certificateur » réalisé par Centre Inffo :

[Guide Centre Inffo] Choisir son organisme certificateur (Qualiopi)

 

 

Notes   [ + ]

1. Comité français d’accréditation
2. Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur