Evaluation de la loi « avenir professionnel » : Accompagner les salariés dans leur utilisation du CPF, chantier prioritaire pour l’Unsa

Si l’Unsa ne fait pas partie des interlocuteurs sociaux qui ont négocié les 49 propositions remises à la ministre du Travail en juillet, l’organisation syndicale fait part de ses remarques, dans les colonnes du Quotidien de la formation. « Il y a un manque d’accompagnement des salariés à plusieurs niveaux », fait valoir Vanessa Jereb, secrétaire générale adjointe de l’Unsa, en charge de la formation professionnelle.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 août 2021.

« Pour utiliser le CPF, il est seul face à une application, comme un consommateur client. Il n'a pas de conseils, ni d'aide face aux multiples arnaques. » Elle plaide entre autres -c'est l'une des propositions retenues par les partenaires sociaux-, pour une meilleure ergonomie de l'application. « Il faut que l'utilisation soit simplifiée, qu'on ait un meilleur accès sur les liens entre la formation envisagée et les possibilités de travail sur le bassin d'emploi concerné. » Pour Vanessa Jereb, la question de l'accompagnement des salariés dans l'accès à la formation « aurait pu être une thématique à part entière » parmi celles retenues par les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur