Evaluation de la loi avenir professionnel : « Revoir la répartition des financements de la formation professionnelle » (Laurent Munerot, U2P)

Saluant les 49 propositions des organisations patronales et syndicales visant à améliorer la loi du 5 septembre 2018, le président de l’Union des entreprises de proximité Laurent Munerot fait de l’apprentissage sa priorité. Pour ce dernier, la question du financement doit se poser, notamment pour les personnes formées dans les lycées professionnels et l’enseignement supérieur.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 27 août 2021.

« L'Etat doit prendre une part du financement », estime Laurent Munerot, qui plaide pour qu'une partie de l'apprentissage relève de la formation initiale et non professionnelle. Vers la fin de certaines exonérations de taxe d’apprentissage ? L'U2P se dit toutefois « prêt à l'évolution du système de financement de l'apprentissage », mais « si cela implique la fin de l'exonération pour certaines entreprises, il faut que les aides continuent » car « les entreprises participent au coût de formation du jeune ». « On ne peut pas dire que 5000 euros de coût contrat pour le CFA et 4000 pour l'entreprise c'est beaucoup ! C'est un bon dispositif et les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur