Formation des 18-35 ans : Elisabeth Borne appelle à engager un « travail de promotion du conseil en évolution professionnelle »

La question de la formation des 18-35 ans aux métiers d’avenir est « un enjeu majeur » tant au niveau social qu’économique, a estimé Olivier Faron administrateur général au Cnam lors de la table ronde « former les 18-35 ans aux métiers d’avenir : état des lieux » organisée par Terra Nova et l’Institut Montaigne lundi 18 octobre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 octobre 2021.

Le public dont il est question est « très hétérogène », a rappelé Olivier Faron, avec une partie des jeunes très bien formés qui s’inséreront sans problème. L’une des particularités du système éducatif français, est que c’est sur eux que l’Etat investit massivement -15 000 euros par an pour un étudiant en classe préparatoire, 50 000 euros à l’Ecole normale supérieure-. Que faire dès lors des 13,5% des 15-29 ans qui ne sont ni en emploi ni en formation et non éligibles aux minimas sociaux ? Souvent issus de familles en difficulté, de milieux sociaux défavorisés, ils payent un manque d’orientation et d’accompagnement. « Nous pourrions…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur