La Fédération de la formation professionnelle « salue » la prolongation des aides à l’embauche d’alternants

La Fédération de la formation professionnelle (FFP) s’est « félicitée » de la prolongation jusqu’au 30 juin 2022 des aides de France relance pour l’alternance. Le Premier ministre Jean Castex a fait cette annonce lundi 6 septembre.

Par - Le 08 septembre 2021.

La FFP « salue les résultats de ce soutien à l’alternance, qui a permis de dépasser les 500 000 apprentis pour la première fois en 2020 malgré la crise. »

Meilleure des politiques en faveur de la jeunesse

Selon le président de la Fédération de la formation professionnelle Pierre Courbebaisse, « encourager l’apprentissage, c’est la meilleure des politiques en faveur de la jeunesse. C’est aussi une réponse aux besoins en compétences des entreprises. Le soutien à l’apprentissage est un investissement efficace pour l’emploi et pour l’économie dans le contexte de relance. »

L’association nationale des apprentis de France s’est également réjouie de l’annonce primo-ministérielle. Cette dernière « accueille avec enthousiasme cette décision en cette période de crise sanitaire. L’ANAF tient toutefois à rappeler que de nombreux sujets relatifs à l’entrée en apprentissage, aux pratiques des CFA, et à la vie des apprentis sont à traiter depuis la loi avenir professionnel, alors même que mission d’évaluation de l’impact de celle-ci rendra son rapport en novembre 2021. »

Grandes difficultés de nombreux jeunes dans leur recherche de contrat

Pour l’ANAF, « dans un contexte d’engouement général pour l’apprentissage, notamment dans certains secteurs, de nombreux jeunes risquent de se retrouver confrontés à de grandes difficultés dans leur recherche de contrat ».

La prime de 5 000 euros pour un mineur, 8 000 pour un majeur, inscrite dans le plan « un jeune, une solution », avait déjà été reconduite au printemps dernier jusqu’en décembre.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur