La fédération Syntec mise sur les métiers à haute valeur ajoutée pour renforcer le dynamisme territorial

La fédération Syntec -qui regroupe 3000 groupes spécialisés dans les professions du numérique, de l’ingénierie, du conseil, de l’événement et de la formation professionnelle- veut lever le voile sur les emplois à haute valeur ajoutée.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 15 octobre 2021.

Dans les entreprises de la fédération, 60 à 70% des salariés sont hautement qualifiées (bac +5 et plus), sur un total de près d'un million de salariés. Toutefois, comme l'explique Laurent Giovachini, le président de Syntec, le secteur fait face à une importante « baisse d'opportunités » par manque de compétences à recruter. Si les entreprises du secteur créent environ 60 000 emplois par an, ce nombre pourrait être bien plus élevés si elles trouvaient assez de candidats. « Nous estimons que nous pourrions créer 100 000 emplois supplémentaires », précise le président. Les métiers à haute valeur ajoutée, notamment ceux du numérique (cybersécurité,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur