La formation face à l’enjeu de la mémorisation des savoirs

L’ancrage des connaissances a toujours occupé une place centrale dans l’univers de la formation, rappelle Syfadis, un éditeur de solutions de formation dédiées au développement des compétences, dans son livre blanc « Comment favoriser l’ancrage des connaissances chez les apprenants », paru récemment.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 02 juillet 2021.

En effet, la question de la mémorisation des savoirs est cruciale pour rendre la formation effective. Selon Syfadis, « les départements formation doivent innover et repenser leurs approches », ce qui passe notamment par l'identification régulière des connaissances non maîtrisées, afin « de permettre à chaque individu de disposer d’un environnement individualisé et adapté à son rythme d’apprentissage ». Selon la courbe d'Hermann Ebbinghaus, qui, à la fin du XIXe siècle a émis l'hypothèse que l'oubli était exponentiel avec le temps, « sans répétition, nous oublions près de 60% des informations que nous avons apprises au bout de trois jours ». Mais cette courbe varie en…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur