« L’apprentissage a été l’élément marqueur de ce mandat » (André Martin, Pays de la Loire)

Faire le bilan, en quelques mots, de plus de cinq années de travail n’est pas chose aisée. André Martin, vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire en charge de l’emploi, de l’apprentissage, de la formation professionnelle, et de l’insertion souhaite retenir notamment le soutien à l’emploi et « l’arrivée de cette belle compétence qu’est l’orientation ». Mais selon lui, « le premier sujet a été l’apprentissage ».

Par - Le 27 mai 2021.

La région Pays de la Loire a organisé le 24 mars 2016 son premier « Grenelle de l’apprentissage », afin de mobiliser l’ensemble des acteurs régionaux autour de cette cause commune. Ce rendez-vous a ensuite été renouvelé les années suivantes. « Notre volonté était de faire repartir l’apprentissage. Depuis 2016, il a été l’élément marqueur de ce mandat avec l’objectif de d’augmenter le nombre d’apprentis de 24 % », souligne André Martin.

L’élu régional rappelle également qu’en dépit de la perte de la compétence apprentissage par les Régions au 1er janvier 2020, les Pays de la Loire ont poursuivi leur engagement en la matière. « Il y a eu un règlement d’intervention pour compléter les coût-contrats début 2020, qui a été complété cet hiver », décrit André Martin. Le Conseil régional devait également adopter lors de sa dernière commission permanente du 21 mai un nouveau budget de 7 millions d’euros en faveur des CFA en difficulté, ainsi que des mesures en direction des apprentis avec le retour d’un fond social régional et des aides à l’accompagnement à la mobilité.

Coordination avec l’Etat et les partenaires sociaux

Les Pays de la Loire se seront également démarqués par la construction, avec l’Etat et les partenaires sociaux, d’un document de pilotage de la formation original : la SREFOP, pour stratégie régionale emploi, formation et orientation professionnelles. « Il y avait l’exigence de la loi d’élaborer d’une part un contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles (CPRDFOP) et d’autre part une stratégie coordonnée emploi-orientation-formation professionnelles (SCEOFP). Christelle Morançais [ 1 ]Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire. et le préfet de région ont décidé de travailler en commun sur un document unique. Je crois qu’aujourd’hui personne ne le regrette, car sinon on aurait mis des doublons partout », estime André Martin.

Esprit de dialogue

Le vice-président en charge de la formation rappelle par ailleurs que la mobilisation des crédits du plan d’investissements dans les compétences (PIC) s’est faite dans le même esprit de dialogue. « Nous avons un pacte régional d’investissement dans les compétences (Pric) qui a mis l’accent sur les métiers en tension et les formations pouvant y conduire, ainsi que sur la pédagogie innovante. Le pacte additionnel a permis d’amplifier nos actions grâce aux crédits du plan de relance et du plan 1 jeune 1 solution. Dans sa mise en œuvre, nous n’avons pas tourné le dos à l’Etat et veillé à la complémentarité des solutions », explique-t-il.

Cet article est-il utile ?

Notes   [ + ]

1. Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur