« Le plan d’investissement dans les compétences doit contribuer à améliorer la capacité à produire des travaux prospectifs » (Carine Seiler)

Parmi les objectifs du Haut-commissariat aux compétences figure celui de « contribuer à rapprocher les diagnostics et travaux prospectifs sur les besoins en compétence », pour mieux accompagner et anticiper les mutations de l’économie et des métiers. Ce n’est pas la plus connue de ses missions, mais pas la moins importante. Pour la Haut-commissaire aux compétences Carine Seiler, elle est « essentielle au bon ciblage des formations. » Entretien.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 09 septembre 2021.

Comment le Haut-commissariat aux compétences contribue-t-il à la mise en cohérence des diagnostics et travaux prospectifs sur les besoins de compétences ? Carine Seiler - C’est un sujet essentiel sur lequel nous sommes extrêmement engagés. En effet, si la transformation des compétences fait partie intégrante de l’Histoire du monde et de l’évolution des technologies, ce qui change aujourd’hui, c’est l’accélération de ces transformations qui ne se jouent plus à l’échelle d’une génération mais dans des temps beaucoup plus courts. Cela interpelle notre capacité à assurer les transitions professionnelles et les reconversions mais aussi notre système de production de compétences afin…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur