« Le surinvestissement des moyens dans le compte personnel de formation n’a pas produit de valeur ajoutée économique et sociale »  (François Hommeril, CFE-CGC)

La CFE-CGC (confédération de l’encadrement) tenait sa conférence de presse de rentrée mardi 21 septembre. Concernant la formation professionnelle, son président regrette la priorité donnée au compte personnel de formation et préconise de réinvestir  des moyens dans les entreprises.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 23 septembre 2021.

Les compétences étaient un des thèmes abordés par François Hommeril, président de la CFE-CGC, lors de sa conférence de rentrée. « Le ministère du Travail a pris conscience de la nécessité de réinvestir dans les compétences, se satisfait le patron de la centrale des cadres, mais on voit que l'individualisation des droits à la formation et le fait de mettre tous les budgets sur le CPF a amené à une déqualification des formations ». Selon lui, sortir les dispositifs de formations des entreprises, et en miser uniquement sur la formation des demandeurs d'emplois, « ne marche pas. Le surinvestissement des moyens dans le…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur