Les projets de reconversion professionnelle se maintiennent à un haut niveau

Près d’un actif sur deux a envisagé ou concrétisé un projet de reconversion. La dernière enquête réalisée par l’institut BVA montre que les envies de mobilité restent aussi fortes qu’après le premier confinement. Être en phase avec ses valeurs ou passions, gagner plus ou bénéficier de meilleures conditions de travail font partie des principales raisons qui poussent à changer de cap.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 18 juin 2021.

Certains ne font qu’y songer (14%) ou commencent à se renseigner (12%). D’autres passent à l’action : 6% sont engagés dans un projet de reconversion et 17% ont déjà changé de voie. Selon la nouvelle enquête menée par l’institut BVA pour l’organisme de formation Visiplus Academy et le cabinet de conseil LHH, les transitions professionnelles concernent de près ou de loin 49% des actifs, comme lors de la précédente édition, réalisée en juin 2020. Ces envies de mobilité se manifestent davantage parmi les jeunes actifs (25-34 ans), les demandeurs d’emploi et les personnes exerçant dans les secteurs les plus touchés…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur