L’État signe un partenariat pour créer en France l’Académie européenne de la batterie

Accélérer la formation des salariés français pour répondre aux besoins de l’industrie de la batterie électrique, telle est l’ambition de l’accord signé le 6 juillet entre le gouvernement et EIT InnoEnergy, organisation chargée de soutenir l’innovation dans le secteur de l’énergie. Il s’agit de lancer prochainement en France l’Académie européenne de la batterie pour former 150 000 personnes à l’horizon 2025.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 juillet 2021.

Quelques jours après l’annonce par Emmanuel Macron de la construction d’une nouvelle « giga-factory »[[le préfixe giga ou milliard signifie que de telles usines produiront chaque année assez de batteries pour stocker des milliards de Wh]] dans le Nord et avant la révélation du « Green deal » européen qui prévoit notamment la fin des véhicules thermiques d’ici à 2035, l’accord noué entre EIT InnoEnergy et les ministères du Travail et l’Industrie tombe à point. Ce partenariat prévoit l’aide au financement de formations nécessaires au développement de l’industrie de la batterie électrique qui a un impact dans de nombreux secteurs (énergie,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur