Michelin et Partouche adeptes de la validation des acquis de l’expérience

Michelin s’appuie sur la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour reconvertir des ouvriers. Le groupe Partouche y a recours pour la promotion de ses cadres. Ces initiatives, décrites au cours d’un webinaire du groupe IGS, interviennent dans un contexte de baisse tendancielle de l’utilisation de la VAE.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 27 mai 2021.

La validation des acquis de l'expérience (VAE) est en perte de vitesse depuis quelques années mais les dispositifs d'entreprise pourraient renverser la tendance, espèrent les participants à un webinaire organisé début mai par le groupe de formations IGS. Un peu moins de 22 000 certifications ont été obtenues par la VAE en 2019, contre 28 600 en 2012. Une baisse que Yann-Firmin Herriou, directeur commercial régions du cabinet de conseil LHH, attribue notamment à un « déficit de communication ministérielle ». Ce qui n'empêche pas des entreprises d'y recourir. Lorsque l'usine de Michelin de la Roche-sur-Yon (Vendée) a définitivement cessé sa…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur