Microdoing introduit la virtualité dans la formation en situation de travail

La start-up sudiste mêle neurosciences, intelligence artificielle et gamification pour optimiser les formations en situation de travail.

Par - Le 24 février 2021.

Le 11 janvier dernier, la start-up Microdoing a eu l’opportunité de présenter ses solutions, à des clients potentiels du monde entier, lors du célèbre Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas qui s’est déroulé, pour la première fois, crise sanitaire oblige, en version 100% digitale. Créée en mai 2019, la jeune entreprise sudiste basée à Mandelieu-la-Napoule sur la Côte d’Azur, y a dévoilé une méthodologie dont la particularité est de pouvoir fournir des actions de formation en situation de travail (Afest) à la manière d’un micro-coach virtuel.

Générer des programmes centrés sur la pratique

« Nous proposons une plateforme type LMS [ 1 ]learning management system. permettant de générer des programmes de formation centrée sur la mise en pratique. Notre méthodologie mêle recherches en neurosciences, intelligence artificielle et « gamification » afin d’offrir une expérience d’apprentissage optimisée », explique Anthony Gazzola. Le vice-président de Microdoing rappelle que cette fonctionnalité, co-créée avec le Conseil européen du coaching et un réseau de coachs certifiés, permet, à la fois, d’établir des plans d’actions avec les apprenants, de suivre leur progrès en temps réel et de les accompagner tout au long de leur programme.

« Notre méthodologie vise à créer des campagnes de formation courtes et ciblées dans le temps – entre deux semaines et deux mois – à destination des managers et des hauts potentiels », précise Anthony Gazzola. Concrètement, ces derniers disposent d’une application mobile (disponible également en version web ou en intégration) qui leur « pousse » chaque jour, à la façon d’un coach virtuel, des micro-actions (contenus pédagogiques actionnables) à réaliser en situation de travail.

Des tableaux de bord pour les ressources humaines

La suite ? Il est demandé à l’utilisateur d’effectuer un debriefing de chacune des actions afin d’obtenir un maximum de données à destination de tableaux de bord mis à la disposition du responsable des ressources humaines, d’une responsable formation, d’un tuteur ou d’un coach. « Nous permettons ainsi grâce à cette méthodologie de proposer des programmes de formation « blended » dix fois plus efficaces car ils agissent sur l’ensemble du modèle d’apprentissage 70/20/10 [ 2 ]70% de l’apprentissage se fait par l’expérience et la pratique, 20% par les interactions sociales et 10% par la formation académique en renforçant l’expérience utilisateur et donc l’acquisition des compétences », vante Anthony Gazzola.

Une solution déjà adoptée par des grandes entreprises

Les clients visés ? A la fois des entreprises auxquelles seront proposé des programmes de formation clé en main ou sur mesure (Microdoing étant un organisme de formation certifié), mais aussi des cabinets de conseil, des organismes de formation et des formateurs indépendants. Une version « Microdoing Coaching », sera mise à la disposition des coachs afin qu’ils puissent disposer d’un outil dédié centralisant toutes les fonctionnalités dont il ont besoin.

Jusqu’à présent des entreprises comme Bouygues Telecom, Ariane Group ou l’assureur Allianz ont expérimenté la solution. De son côté, le géant du Conseil BPI Group distribue la solution Microdoing dans son dispositif. « Les retours utilisateurs sont extrêmement positifs, se réjouit Anthony Gazzola. Nous parvenons à générer des centaines d’actions de formation en situation de travail, toutes débriefées par l’utilisateur mais aussi dans le cadre d’un groupe de réflexion. »

Notes   [ + ]

1. learning management system.
2. 70% de l’apprentissage se fait par l’expérience et la pratique, 20% par les interactions sociales et 10% par la formation académique

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur