Une ambition partagée en faveur de la mobilité longue des apprentis

Les états généraux de la mobilité des apprentis, organisés par Euro App Mobility jeudi 16 et vendredi 17 septembre sont une occasion « historique » de « porter collectivement une ambition » a affirmé Olivier Faron, administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers, en ouverture des débats.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 septembre 2021.

« Nous avons une opportunité pour faire bouger les lignes. » Cette « mobilisation pour l'apprentissage et sa meilleure reconnaissance dans les systèmes de formation » est une avancée précieuse pour les apprentis. Pour Olivier Faron, il s'agit de s'inscrire dans le prolongement de la loi Delors de 1971, qui a introduit une obligation de moyens pour la formation professionnelle : « On parle là de l'Europe et de son futur, de son développement économique et social. » Voie directe vers l’emploi « Notre ambition est d'offrir à tous les jeunes une chance d'élargir leur horizon professionnel », a abondé Jean Arthuis, président d'Euro App Mobility. « L'apprentissage est une…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur