L’action de formation en situation de travail se structure

Inscrite dans la loi du  septembre 2018, l’action de formation en situation de travail (Afest) commence à se déployer sur le terrain. Le groupe IGS et C-Campus se sont positionnés sur l’accompagnement des entreprises. Les deux organismes de formation ont fait un premier retour d’expérience lors d’une matinée d’information, mardi 21 mai à Paris.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 23 mai 2019.

Avant d’analyser les conditions de mise en œuvre de l’Afest,  encore faut-il revenir sur sa définition. Une mise au point importante face à ce que Marc Dennery, directeur associé de C-Campus, appelle « un Ovni pédagogique qui reste encore à inventer ». Objectifs, analyse et évaluation En effet, cette nouvelle modalité de formation formalisée par décret ne se réduit pas au tutorat ou encore à une formation sur le tas. Si la réglementation laisse volontairement la place à l’innovation, l’Afest exige plusieurs phases dans son déploiement et une solide ingénierie de parcours. « Elle implique la définition d’objectifs, une analyse des postes de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également