Ralle

Rédigé par . Publié le 01 janvier 2004. Mis à jour le 11 mars 2019.

“Plus de visibilité auprès du grand public”.

Pierre Ralle souhaite faire en sorte que les travaux du CEE, dont il est le nouveau directeur depuis la mi-janvier, soient mieux connus des partenaires : qu’ils soient politiques, économiques et sociaux, ou encore régionaux, nationaux et européens.

Le programme de travail à moyen terme que le CNRS discute actuellement va être décliné en 2004 en une convention d’objectifs et de moyens avec l’État afin de développer les axes de recherches phares du centre : l’emploi, le travail et les questions sociales (vieillissement de la population, protection sociale).

Établissement public administratif, le CEE est placé sous la double tutelle des ministères du Travail et de la Recherche. Il est composé de cinq unités chargées respectivement des questions de l’âge et du travail, de la protection sociale et de l’emploi, des institutions du marché du travail, des relations entre les usagers et les institutions et de l’organisation du travail.

“Les axes de travail sont différents, mais il existe un objectif commun : celui de prendre place dans les débats européens afin de devenir un pôle d’excellence”.

Parmi les thèmes susceptibles d’être étudiés par le CEE, Pierre Ralle estime que l’emploi et le RMA (revenu minimum d’activité), l’organisation de l’entreprise et les questions liées au vieillissement de la population devraient faire partie des questions d’actualité sur lesquelles les chercheurs pourraient faire porter leur travail cette année.

Économiste et professeur à l’Université de Paris Dauphine, Pierre Ralle a été membre de l’Inspection générale de l’Insee après avoir été pendant cinq ans sous-directeur de l’Observation de la solidarité de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles relatifs à la croissance, à l’emploi, et aux questions sociales.

Sandrine Zadunayski

Centre Inffo vous conseille également