Video UHFP: « Il y a trois grands chantiers pour France compétences en 2020 » (Stéphane Lardy)

A la 17éme édition de l’UHFP, Stéphane Lardy, directeur général de France compétences, précise son agenda pour 2020. L’instance nationale devra construire ses missions de régulation autour de trois champs prioritaires : le conseil en évolution professionnelle, l’observation des coûts de l’apprentissage et les observatoires de branche.

Par - Le 17 février 2020.

En 2020 France compétences endossera pleinement son rôle de régulateur autour de trois chantiers stratégiques pour l’évolution du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Financé et piloté par l’instance nationale, le conseil en évolution professionnelle (CEP) pour les actifs occupés a été repensé par la réforme. A côté des opérateurs historiques (Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi, l’Apec pour les cadres, Cap emploi pour les personnes en situation de handicap et les Missions locales pour les jeunes), le CEP est délivré par des opérateurs privés sélectionnés par France compétences dans le cadre d’un appel d’offres national. Ce marché de 450 millions d’euros reste toutefois une offre de service public dont l’instance nationale sera le garant. Quinze prestataires régionaux de CEP ont été désignés en novembre dernier et développent leur activité depuis le 1er janvier 2020. La première année d’exercice sera déterminante dans la relation entre ces acteurs privés et l’autorité de régulation. Des comités de pilotage ont été mis en place pour suivre de très près le déploiement du CEP sur le plan quantitatif et qualitatif. France compétences s’appuiera sur des audits ou encore des indicateurs de performance intégrés dans un système d’information en cours de construction.

Convergence des niveaux de prise en charge

2020, année de généralisation du financement au contrat dans l’apprentissage, sera également celle de l’observation des coûts. France compétences travaille, en effet, à la convergence des niveaux de prise en charge d’ici 2022. Pour cela, l’instance construit, en lien avec les réseaux de CFA, la méthodologie, l’approche statistique et les outils d’analyse des données. Enfin, troisième chantier à engager cette année, l’animation et la coordination des travaux de prospective des métiers et des compétences réalisés par les observatoires de branche. Maillon essentiel dans l’adéquation de l’offre de formation aux besoins de l’économie, cette mission passe par une harmonisation des méthodes et une meilleure diffusion de l’information. Un séminaire sera organisé avec les observatoires de branche en juin prochain.

Consulter la liste des opérateurs de CEP

 

 

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag