Video UHFP “Les soft skills ne s’enseignent pas” (Maurice Thévenet)

A la plénière d’ouverture de la 17 éme édition de l’UHFP, Maurice Thévenet, délégué général de la Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises, interroge le concept de soft skills et invite les responsables des ressources humaines à s’emparer du sujet.

Par - Le 19 février 2020.

Plus que jamais plébiscitées par les entreprises, renforcées par les nouvelles exigences d’agilité, d’adaptabilité et d’approches coopératives nées de la révolution digitale, les compétences comportementales nourrissent des parcours de formation et des certifications professionnelles. Selon Maurice Thévenet, le succès des soft skills mérite d’être interrogé et ne doit pas masquer l’importance des hard skills. Leur développement accéléré en dit long également sur les mutations du travail et la transformation des modèles de management (voir article).

Un message stimulant sur la nécessaire structuration de ces compétences “personnelles”. Le débat d’idées a fait naître une proposition. En clôture de l’UHFP, Christophe Catoir, président du groupe Adecco France et Europe du nord suggère la construction d’un référentiel des soft skills (voir article) .

 

Centre Inffo vous conseille également