Certif Pro va coordonner les commissions paritaires interprofessionnelles régionales

Par - Le 02 avril 2019.

Mardi 26 mars, le bureau de l’association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle (Certif Pro [ 1 ]Aux termes de l’accord national interprofessionnel constitutif des commissions paritaires interprofessionnelles régionales du 15 mars, en cours de signature, l’association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle sera dénommée Certif Pro.) ne s’est pas contenté d’aborder CléA (voir notre article). Ont également été traités le pilotage des commissions paritaires interprofessionnelles régionales et le modèle économique de l’association.

Sur la question du pilotage des commissions paritaires interprofessionnelles régionales, rebaptisées Transitions pro par l’accord national interprofessionnel du 15 mars [ 2 ]En cours de signature., Certif Pro est en ordre de marche. Dans le cadre d’un dialogue avec France compétences, c’est une meilleure articulation entre les dimensions politique et opérationnelle qui est recherchée. En charge de la coordination des futures Transitions pro, Certif pro devient ainsi tête de réseau pour les inter-relations avec France compétences sur le CPF de transition. Pour Philippe Debruyne, président provisoire de Certif Pro [ 3 ]Philippe Debruyne conserve le statut de président provisoire de Certif Pro jusqu’au conseil d’administration qui se réunira en mai 2019, avec l’objectif d’installer un bureau pour 2 ans, dont la présidence., il s’agit là d’une amélioration par rapport à l’ancien comité national exécutif [ 4 ]Instance créée par les animateurs de la commission Cif-congé individuel de formation-du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels pour accompagner la transformation des Fongecif. des Fongecif qui « souffrait de ne pas avoir de pilotage politique ». Dès le mois d’avril, Certif Pro échangera avec France compétences pour évoquer le mode de fonctionnement durant la période de transition en 2019 et préparer la mise en réseau des Transitions pro. L’ANI précise que Certif Pro devient dès cette année « l’interlocuteur unique de l’État et de France Compétences sur toutes questions nationales concernant les associations Transitions Pro et pour tous les sujets liés à la transformation des Fongecif. »

Ressources financières

Le bureau du 26 mars a également abordé la question des moyens économiques nécessaires au fonctionnement de Certif Pro (animation, édition des certifications, systèmes d’information, etc.). Car si l’association bénéficie d’un soutien jusqu’au 30 juin dans le cadre d’un marché de l’ex Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels sur la dimension certification, Philippe Debruyne souligne qu’il reste à inventer la suite. Ce qui devrait être fait lors des prochains bureaux et d’un conseil d’administration, prévu en mai, qui permettra de stabiliser l’association en cohérence avec les principes de l’ANI du 15 mars.

Worldskills 2023

Enfin, Philippe Debruyne indique avoir également reçu mandat du bureau pour poursuivre le soutien qu’apportait le Copanef à la candidature de la France à Worldskills 2023. Au-delà de la seule dimension événementielle, le président provisoire de Certif Pro souligne espérer un « effet levier » pour mobiliser l’ensemble des acteurs autour du développement de l’apprentissage et de la qualité de la formation des jeunes. Reste à voir les formes concrètes que prendra le soutien de Certif Pro : « a minima un courrier de soutien dans le dossier de candidature de la France, mais il y a certainement d’autres choses à faire… », conclut Philippe Debruyne.

Article à suivre sur l’accord national interprofessionnel constitutif des commissions paritaires interprofessionnelles régionales du 15 mars.

Notes   [ + ]

1. Aux termes de l’accord national interprofessionnel constitutif des commissions paritaires interprofessionnelles régionales du 15 mars, en cours de signature, l’association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle sera dénommée Certif Pro.
2. En cours de signature.
3. Philippe Debruyne conserve le statut de président provisoire de Certif Pro jusqu’au conseil d’administration qui se réunira en mai 2019, avec l’objectif d’installer un bureau pour 2 ans, dont la présidence.
4. Instance créée par les animateurs de la commission Cif-congé individuel de formation-du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels pour accompagner la transformation des Fongecif.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor