Constructys adapte son organisation à la nouvelle donne

L’opérateur de compétences de la construction fait évoluer son organisation pour renforcer ses prestations de conseil aux entreprises et aux branches professionnelles. Dans sa nouvelle configuration, l’organisme paritaire sert désormais 230 700 entreprises de la construction, des travaux publics, du négoce de bois et de matériaux de construction.

Par - Le 26 avril 2019.

Gilbert Jacquot, président de Constructys

Lors du premier conseil d’administration post-agrément de Constructys du 5 avril, la création de trois sections professionnelles paritaires – bâtiment, négoce de matériaux de construction et travaux publics – a été actée. Composées de 20 membres chacune, ces instances ont vocation à « définir leurs priorités en matière de formation et faire des propositions au conseil d’administration », rappelle Gilbert Jacquot,  son président.

Sur le plan opérationnel, l’opérateur de compétences fait évoluer son organisation pour mener à bien ses nouvelles missions. La réforme renforce en effet le rôle des opérateurs de compétences en matière de développement de l’alternance et de services de proximité aux entreprises de moins de 50 salariés.

Service déconcentré

Comme l’ont prévu les partenaires sociaux dans l’accord constitutif,  l’opérateur va revoir son organisation dans les territoires. « Il n’y aura plus de conseils d’administration régionaux. Le réseau d’implantations locales sera renforcé pour assurer un service déconcentré », explique le président de Constructys. Objectif : « éviter les divergences dans le suivi des dossiers et garantir un traitement cohérent, un point essentiel sachant qu’en matière d’alternance, nous aurons à gérer entre 70 000 et 80 000 contrats. »

Nouvelle offre de services

Les prochains mois seront aussi consacrés à la mise en place d’une offre de service pour les entreprises de moins de 50 salariés, mais pas seulement. « Il ne faut pas perdre de vue que les entreprises de taille plus importante ont aussi besoin de conseils en matière de financement et d’accès à la formation. À nous d’inventer les prestations pour les accompagner » précise Gilbert Jacquot.

Le financement de ces services pourra se faire par le biais des contributions conventionnelles et des versements volontaires ou via d’autres ressources, en fonction de ce que prévoit la convention d’objectifs et de moyens qui sera signée avec l’État. « À ce stade, nous n’en connaissons pas les détails mais ce qui est sûr, c’est que la qualité de nos services et de ceux des prestataires de formation sera centrale », estime le président. Selon lui, la capacité de l’opérateur de compétences à développer des services numériques pour réduire les frais de gestion sera également déterminante à l’avenir.

Internalisation de prestations

Constructys emploie aujourd’hui 300 personnes. « Il y aura sûrement des mobilités en interne mais aucune contraction des effectifs  n’est prévue car nous aurons à délivrer davantage de services, notamment en matière d’alternance », indique Gilbert Jacquot. Sans compter que l’opérateur de compétences va devoir internaliser la gestion des dossiers des entreprises de moins de 11 salariés qui était déléguée à des organisations professionnelles. Il devra aussi assurer, jusqu’à 2021, la collecte des contributions des entreprises du négoce de bois et de matériaux de construction, deux branches qui s’ajoutent à son périmètre historique.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor