Quand recourir au coaching à distance ?

Le coaching à distance n’est pas né avec le confinement, même s’il en a largement bénéficié. Différent du coaching classique, il doit être utilisé en connaissance de cause par les entreprises.  

Par - Le 16 août 2021.

Le coaching à distance bénéficie d’un grand succès. La plateforme MoovOne, créée en 2015, a ainsi déjà réalisé 4 000 parcours de coaching grâce à ses 300 coachs. Parmi ses clients, on compte principalement de grandes entreprises auxquelles MoovOne propose des formats de coaching individuel de trois ou sept heures, ainsi que des coachings d’équipe.

Coaching opérationnel

Le coaching classique est un processus long permettant d’accompagner un salarié dans sa mobilité professionnelle ou sa reconversion. Rien de tel avec le coaching à distance. “Il s’agit d’un coaching opérationnel. Il permet de travailler sur le potentiel d’une personne et d’approfondir des compétences précises”, explique Hugo Manoukian, CEO de MoovOne. Ce coaching aborde des problématiques telles que “professionnaliser son management à distance”, “améliorer la confiance en soi”, “gagner en efficacité”, etc.

Des règles précises

Comme dans un coaching classique, c’est le “coaché” qui a la main. À lui de choisir son coach. Ce dernier décrit dans une vidéo son parcours professionnel. Les coachs du coaching digital sont plus souvent des managers expérimentés que des psychologues. La première demi-heure d’échange permet au coach et au coaché de mieux se connaître. Le salarié peut changer de coach si celui-ci ne lui convient pas. En revanche, si le courant passe, le coaching démarre dans un cadre d’absolue confidentialité. Les rendez-vous avec le coach ont lieu en visio toutes les deux à trois semaines.

Entre coaching et formation personnalisée

Le salarié est accompagné dans sa réflexion et un diagnostic concernant ses besoins de formation est posé. Il s’agit de passer très vite à l’action via des modules de formation individuels ou collectifs. “Il y a trois phases dans le coaching à distance : la prise de conscience des compétences à renforcer, l’apprentissage, et enfin, la responsabilisation dans la mise en œuvre de ce qui a été appris”, résume Hugo Manoukian. Les allers-retours entre coaching, formation et mise en pratique permettent de répondre de façon très personnalisée aux besoins du salarié, ce qui constitue la valeur ajoutée du coaching à distance.

Une pratique qui a la cote en période de télétravail

Les salariés apprécient le coaching à distance alors qu’ils ne se lanceraient pas dans un coaching en face à face. Le distanciel a un côté rassurant”, explique Hugo Manoukian, dirigeant de MoovOne. Il est particulièrement apprécié dans cette période de stress lié au télétravail. “Le coaching à distance apporte un réconfort et participe au bien-être des collaborateurs. Il leur permet de s’exprimer, d’être écoutés par des personnes certifiées qui savent reformuler et apporter des conseils sans entrer dans la psychologie pure”, conclut Hugo Manoukian.

Articule publié dans Inffo Formation 1007 (accès abonnés), le magazine des acteurs de la formation professionnelle. Il paraît tous les 15 jours et propose des informations lisibles et opérationnelles.

S’abonner à Inffo Formation Acheter au numéro

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur