«L’appli CPF va dans le bon sens » (Philippe Louis, CFTC)

Alors que la CFTC procèdera dans un mois au renouvellement de ses instances dirigeantes, Philippe Louis, actuel président, a profité d’une conférence de presse spécial  « bilan » pour affirmer son soutien au site Mon compte formation et à son application mobile.

Par - Le 02 octobre 2019.

Ni Philippe Louis ni Bernard Sagez, respectivement président et secrétaire général de la CFTC depuis 2011, ne conserveront leur poste à l’issue du 53è congrès confédéral qui se tiendra des 5 au 8 novembre à Marseille. Mais avant que Cyril Chabagnier, unique candidat à la succession (voir encadré), ne s’empare des rênes du cinquième syndicat français, la CFTC sera passée à l’heure du « syndicalisme 4.0 ». Dixit Philippe Louis, qui a annoncé mardi 1er octobre en conférence de presse le « lancement d’une plateforme collaborative de remontée militante et citoyenne ».

Évoquant la création d’une communauté destinée à faciliter les échanges et rencontres, l’actuel président souligne l’ambition : « passer d’un syndicalisme de services à un syndicalisme AU service ». Et d’expliquer : «nos 140 000 adhérents, ce sont aussi des familles, un réseau, avec des besoins ». Besoins auxquels la future plateforme communautaire de la CFTC entend bien répondre, « par exemple en proposant une bourse des stages », illustre Philippe Louis. Au-delà et surtout, la CFTC estime se doter ainsi d’un outil « à même de repenser ses pratiques militantes », avec des « modules de partage qui facilitent la culture collaborative ».

Accompagnement

Du syndicalisme 4.0 à la formation 4.0, il n’y a qu’un pas qui n’effraie pas Philippe Louis. « L’appli CPF va dans le bon sens », estime-t-il. Il en est convaincu, le risque que ferait peser la désintermédiation sur l’accès à la formation des plus fragiles peut être contrôlé par l’accompagnement. Accompagnement qui peut d’ailleurs lui-même s’incarner dans des outils numériques, comme le propose déjà la « plateforme e-learning de la CFTC », qui propose de nombreux modules sur tout type de sujets, « dont la formation », précise-t-il.

Dans le bon sens

Si la CFTC s’est opposée à la suppression du congé individuel de formation, Philippe Louis se refuse aujourd’hui à « condamner le nouveau système ». Enclin à soutenir le développement du compte personnel de formation de transition, il souligne simplement qu’il faudra « mettre les moyens pour qu’il soit opérationnel ». Et d’insister : « certains n’ont pas l’air de se rendre compte que des métiers disparaissent ! »

LE CANDIDAT DE LA CONTINUITÉ

Cyril Chabanier, CFTC

Cyril Chabanier, unique candidat à la succession de Philippe Louis pour la présidence de la CFTC

Cyril Chabanier. Voici celui que la CFTC, « sans trahir ce que sera le congrès et avec la volonté de respecter ses instances, ses scrutins et ses statuts », présente comme « le candidat le mieux placé pour prendre la succession de Philippe Louis ». Âgé de 47 ans, Cyril Chabanier est titulaire d’une maîtrise en sciences économiques et d’un DESS en sciences sociales. Adhérent CFTC depuis 2002, il est chargé d’études statisticien à la Caisse nationale d’allocations familiales dont il est délégué syndical et membre du comité d’entreprise. Président de la Fédération PSE (protection sociale et emploi), il est également administrateur de Pôle emploi, de l’Unedic et de la Capssa (caisse de prévoyance).

 

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia