Le CEP a aidé les opérateurs à sortir des logiques prescriptives (Céreq)

Une étude-bilan du Céreq sur la mise en œuvre de la version 1 du conseil en évolution professionnelle (CEP), de 2014 à 2018, interroge l’impact de ce service sur les opérateurs nationaux.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 11 juin 2019.

En créant un service de conseil en évolution professionnelle destiné à promouvoir des « "sujets actifs" dans la construction de leur "employabilité" », la réforme de 2013/2014 a conduit les professionnels de l'accompagnement à en asseoir la mise en œuvre au travers d'une « posture de co-construction ». Parce que les opérateurs en charge du CEP (Pôle emploi, Cap emploi, Apec, Missions locales et Fongecif/Opacif) possédaient des cultures et pratiques professionnelles différentes, tous n'ont pas eu le « même chemin à parcourir ». Si le consensus est vite arrivé sur l'abandon des logiques prescriptives, l'étude du Céreq n'en fait pas moins apparaître deux conceptions du…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également