Le Plan de relance dope les projets de transition professionnelle (PTP)

Au 12 mai 2021, près de 69 millions d’euros ont déjà été engagés au titre de l’enveloppe supplémentaire de 100 millions allouée par le Plan de relance aux Projets de transition professionnelle (PTP). Ces résultats, communiqués par Certif’ Pro lors d’un point presse le 2 juin, confortent le positionnement des PTP sur les reconversions professionnelles.

Par - Le 03 juin 2021.

Scruté de près, le déploiement des fonds du Plan de relance livre un premier bilan. Lors de son point presse du 2 juin, Certif’ Pro a révélé des chiffres sur la mobilisation de la dotation exceptionnelle de 100 millions d’euros fléchée par le Plan de relance sur les projets de transition professionnelle (PTP). « Au 12 mai, avant même la période traditionnellement très active de juin et de juillet, nos objectifs ont été dépassés. Une véritable dynamique, observable dans toutes les régions, est donc en cours », se félicite Philippe Debruyne, président de Certif’Pro.  A la tête du réseau des Transitions Pro, l’association paritaire enregistre 68,7 millions d’euros d’ores et déjà engagés pour financer plus de 2 500 PTP sur les 5 000 prévus en 2021. Le choix stratégique d’inscrire le dispositif dont l’amorçage a été percuté par la crise dans le Plan de relance semble donc porter ses fruits.

Effet de levier

Les partenaires sociaux ont pris le parti de ne pas gérer à part cette enveloppe supplémentaire mais de l’intégrer au système mis en place par le réseau des Transitions Pro.  Co-construit avec France compétences, un travail de re-priorisation des critères existants évite la mise en place de nouveaux process, sources de complexité, et permet de créer un effet de levier pour l’ensemble des PTT. La pondération sur les métiers à forte perspective d’emplois sur le territoire en cohérence avec les priorités du Plan de relance et sur l’accès à la reconversion professionnelle des salariés des secteurs les plus touchés par la crise a été renforcée. Sur les fonds engagés au 12 mai, 77% des projets répondent à la première catégorie et 36% concernent des salariés issus de secteurs fragilisés. Des profils proches de ceux visés par le dispositif TransCo. Tournés vers des parcours de reconversions, ces dossiers de formation affichent un coût moyen de 26 000 euros pour une durée moyenne de 900 heures. Un  nouveau point sera réalisé en septembre.

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur