« Mon compte formation » : une « avancée positive » pour les entreprises de formation

La Fédération de la formation professionnelle (FFP) salue le lancement de l’application mobile et poursuit ses actions pour accompagner ses adhérents dans l’adaptation de leur offre.

Par - Le 26 novembre 2019.

« C’est une bonne nouvelle pour l’accès à la formation ». Lors de sa visite au « Village de la formation » aux Halles, le 21 novembre, Pierre Courbebaisse, le président de la Fédération de la formation professionnelle (FFP), a salué le lancement de la nouvelle application mobile. Cet outil offre « la liberté de choisir sa formation en toute autonomie »,  une simplification qui, selon lui, va permettre à la France de rattraper son retard par rapport à d’autre pays. Aujourd’hui, le taux d’accès à la formation en France est de 36 % contre 53 % en Allemagne, rappelle la FFP.

Encourager l’innovation

La possibilité de s’inscrire à une session de formation sans avoir à obtenir l’autorisation d’un tiers offre de nouvelles opportunités aux prestataires de formation. À condition d’adapter leur offre et leur organisation à ce marché désintermédié. Sur le terrain, cela suppose d’élaborer des stratégies marketing grand public et de construire des cursus plus modulaires, selon le président de la FFP. À terme, le compte personnel de formation (CPF) nouvelle génération va aussi induire « une accélération de la digitalisation de l’offre », estime Pierre Courbebaisse. La fédération qui a participé aux ateliers organisés par la Caisse des dépôts va continuer à accompagner ses adhérents afin de les aider à faire évoluer leur offre et à décrocher la certification Qualiopi qui sera obligatoire en 2021 pour intervenir sur les fonds mutualisés et donc sur le marché du CPF.

Favoriser le co-investissement

L’application existe. En une journée, plus de 1 000 inscriptions en formation ont été validées, indiquait Muriel Pénicaud, lors de la soirée de lancement, le 21 novembre. Pour que ce nouvel outil tienne ses promesses et pour que l’usage du CPF se développe, il faudra qu’elle évolue « en fonction des remontées des utilisateurs, des entreprises et de l’offre de formation », indique la FFP dans un communiqué diffusé le 22 novembre. Pour la fédération, « Mon compte formation » doit être un outil de co-investissement entre le salarié et l’employeur. « Les mécanismes d’abondements du CPF doivent donc être le plus rapidement possible opérationnels sur l’application », indique la FFP. Le chantier est en cours. Cette fonctionnalité est prévue pour le printemps 2020, selon le ministère du Travail.

Centre Inffo vous conseille également