Organismes de formation : l’accueil des stagiaires reprendra le 11 mai

Le ministère du Travail a annoncé que les organismes de formation pourraient à nouveau accueillir des stagiaires à compter du 11 mai. Cette reprise d’activité en présentiel sera soumise au respect de règles de sécurité et de prévention.

Par - Le 05 mai 2020.

« Les centres de formation continue pourront de nouveau accueillir leurs stagiaires à compter du 11 mai 2020. » Le communiqué diffusé le lundi 4 mai par le ministère du Travail constitue une bonne nouvelle pour les organismes de formation. Avec la suspension des activités en présentiel décrétée le 16 mars et malgré les efforts des acteurs pour développer la formation à distance, 70 à 75% du secteur se trouve à l’arrêt, indiquait récemment le président de la Fédération de la formation professionnelle (FFP).

À compter du 11 mai 2020, les organismes de formation pourront rouvrir leurs portes à leur public : salariés, indépendants ou demandeurs d’emploi. Pour autant, leur activité ne reprendra pas tout à fait comme avant. Les prestataires devront en effet respecter le protocole national de déconfinement publié le 3 mai par le ministère du Travail

Mesures de protection

Ce document d’une vingtaine de pages détaille les mesures à prendre pour assurer la protection des salariés. Il porte notamment sur l’organisation des espaces de travail, les flux des personnes, le nettoyage des locaux et du matériel ou encore l’utilisation d’équipements de protection. Ce protocole de « règles universelles » applicable à toutes les entreprises et associations quelles que soient leur activité, leur taille et leur localisation sera complété par un guide destiné spécifiquement aux organismes de formation. Réalisé avec l’appui de la profession, sa publication est prévue ce mardi 5 mai.

« Le développement des compétences est plus que jamais un élément déterminant pour le développement économique des entreprises et l’emploi des salariés. Il est essentiel que les organismes de formation reprennent leur activité, en respectant les mesures sanitaires, à partir du 11 mai 2020 », souligne Muriel Pénicaud.

Essor de la formation à distance

Dans le communiqué diffusé le 4 mai, la ministre du Travail salue aussi la « réactivité » des acteurs qui se sont organisés pour poursuivre leur activité à distance pendant le confinement. Selon la FFP, avant la crise sanitaire, seulement 10 % des formations étaient dispensées à distance. En un mois, leur nombre a doublé, voire triplé, indiquait récemment son président.

Un phénomène qui s’est traduit par un enrichissement de l’offre proposée aux titulaires d’un compte personnel de formation (CPF). En quelques semaines, le nombre de sessions à distance accessibles sur « Mon compte formation » est passé de 100 000 à 170 000, observait la ministre du Travail, le 22 avril, lors de son audition devant les députés de la mission d’information sur la crise sanitaire. Un mode d’apprentissage qui va continuer à se développer étant donné les contraintes visant à éviter un rebond de l’épidémie.

Centre Inffo vous conseille également